Kankou Moussa | Mansa Moussa

Kankou Moussa | Mansa Moussa

Mansa MoussaKanga Moussa ou Kankou Moussa Niare Niakaté est le dixième « mansa » (roi des rois) de l’empire du Mali de 14e Siècle.

Lors de son accession au trône, l’empire du Mali est constitué de territoires ayant appartenu à l’empire du Ghana et à Melle (Mali) ainsi que les zones environnantes.

Il porte l’Empire du Mali à son apogée, du Fouta-Djalon à Agadez et sur les terres de l’ancien Empire du Ghana. Il établit des relations diplomatiques suivies avec le Portugal, le Maroc, la Tunisie et l’Égypte. Son règne correspond à l’âge d’or de l’empire malien.

Il est considéré comme l’homme le plus riche de tous les temps.

Presentation

Kankou Moussa signifie « Moussa, fils de Kankou Hamidou » en référence à sa mère, les Mandingues étant à cette époque une société matriarcale ; d’autres variantes de ce nom sont Kankou Moussa, Kanga Moussa et Kankan Moussa. Il est la plupart du temps désigné sous le nom de Mansa Moussa dans les textes historiques européens et dans la littérature. D’autres variantes de son nom telles que Mali-koy Kankan Moussa, Gonga Moussa et le « lion du Mali » existent

Pèlerinage à la Mecque

Le pèlerinage à la Mecque de Kanga Moussa le rendit célèbre en Afrique du Nord et dans le Proche-Orient. Il part pour l’Arabie en 1324, avec sa suite qui comprend 60 000 hommes, 12 000 serviteurs et esclaves, des hérauts vêtus de soie et porteurs de bâtons d’or s’occupent des chevaux et des sacs. Moussa fournit tout ce dont a besoin la procession, fournissant nourriture aux hommes et aux animaux. Au sein de la caravane se trouvent aussi, selon certains récits, 80 dromadaires portant entre 50 et 300 livres d’or en poudre chacun. Dans chaque ville qu’il traverse, Moussa offre ses richesses. Il est aussi indiqué qu’il construit une nouvelle mosquée chaque vendredi, quelle que soit la localité où il s’arrête ce jour-là.

Cependant, la munificence de Moussa provoque des effets secondaires dévastateurs, ruinant l’économie des régions qu’il traverse. Au Caire, à Médine et à La Mecque, l’afflux soudain d’or provoque une dévaluation de ce métal qui durera pendant dix ans. Le prix des biens de consommation connaît une forte inflation, le marché tentant de s’adapter à l’afflux de richesses accompagnant la venue du roi malien.

Retour au Mali

Lors de son long voyage de retour depuis la Mecque en 1325, Moussa apprend que son armée avec à sa tête le général Sagamandia a repris Gao, en pays Songhaï. Cette ville avait fait partie de l’empire avant même le règne de Sakoura et constitue à cette époque un important centre commercial bien que ses tendances rebelles soient notoires. Moussa fait un détour par la ville où il reçoit en otages les deux fils du dia songhaï Yasibo, Ali Kolen et Souleyman Nar. Il revient ensuite à Niani avec les deux garçons et les fait éduquer à sa cour.

Fortune

Le roi du Tombouctou est considéré comme l’homme le plus riche de tous les temps. Pour une simple raison: son empire du Mali était le principal producteur d’or de 1312 à 1332, soit une époque où la demande d’or était très importante.

Sa fortune reste toutefois très difficile à évaluer. Car les documents sont rares, voire inexistants. Certains récits parlent d’un pèlerinage à la Mecque au cours duquel ses dépenses étaient tellement extravagantes que cela a provoqué une crise monétaire en Égypte. On parle de dizaines de chameaux transportant de l’or à foison.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *